Le syndic professionnel

Le syndic professionnel est une personne morale qui peut aussi bien être un agent immobilier agréé, un architecte ou un avocat qu’un comptable. Dans la majorité des cas, les copropriétaires font appel à ce modèle de syndic lorsque l’immeuble compte plus de 5 lots. Dans un tel cas, le syndic professionnel offre beaucoup de garanties telles que des connaissances juridiques approfondies en cas de litige et une couverture d’assurance copropriété.

Il faut savoir que le mandat du syndic professionnel est de 3 ans, renouvelable chaque année. Tout au long de son contrat, les copropriétaires peuvent à tout moment rompre la collaboration si ceux-ci ne sont pas satisfaits par les services du syndic. 

En ce qui concerne le paiement du syndic, cet aspect constitue souvent le principal inconvénient de ce modèle. En effet, ce sont les copropriétaires qui paient le syndic professionnel. Ainsi, sa rémunération sera affectée sur les charges fixes de la copropriété. Outre cela, sachez que comme le syndic professionnel s’occupe de nombreuses copropriétés, il se peut que cela engendre une mauvaise gestion de la copropriété ou une négligence de sa part.

Le syndic bénévole

Le syndic bénévole est souvent une personne physique élue par l’assemblée générale des copropriétaires. Pour exercer cette mission, le syndic bénévole doit être un des membres de la copropriété en question, et peut être épaulé par le Conseil de Copropriété. Tout comme le syndic professionnel, le mandat du syndic bénévole dure trois ans, avec la possibilité de renouveler le contrat. Ses missions et ses responsabilités sont d’ailleurs les mêmes que celui du syndic professionnel.

La seule différence réside dans le fait que le syndic bénévole ne reçoit pas de rémunération étant donné qu’il est censé réaliser ses services à titre gratuit. Cependant, en fonction de son contrat, les copropriétaires peuvent lui attribuer une rétribution.

Si vous voulez réduire considérablement les charges financières de votre copropriété, la meilleure solution serait d’opter pour le syndic bénévole. D’autant plus que comme celui-ci est l’un des membres de la copropriété, il a une connaissance approfondie des lieux, ce qui lui permettra de mieux administrer l’immeuble. Le seul inconvénient étant que, comme le syndic bénévole n’est pas un professionnel, les risques peuvent être élevés. Cependant, afin de les réduire, il peut souscrire à différentes assurances, dont l’assurance responsabilité civile.

En somme, pour bien gérer votre copropriété, vous avez le choix entre le syndic professionnel et le syndic bénévole en Belgique. Si vous voulez réduire les charges financières de votre copropriété et bénéficier de plus de réactivité de la part du syndic, la meilleure option reste alors d’opter pour un syndic bénévole.

Demandez votre offre gratuite !

  1. Un expert prend contact avec vous dans la journée (entre 9h et 18h)
  2. Il vous présente notre solution, en fonction de vos besoins
  3. Il vous remet une offre personnalisée