Des astuces pour assurer la bonne gestion d'un syndic bénévole

Devenir syndic bénévole demande tout d’abord d’être organisé et de bien connaître les différentes tâches qui y sont rattachées. Afin de bien cerner le jargon juridique et la base de la comptabilité qu’il y a autour, n’hésitez pas à vous renseigner sur la copropriété.

De plus, nous vous conseillons d’établir régulièrement le contact avec les autres copropriétaires pour mieux comprendre leurs besoins et résoudre leurs éventuels problèmes. D’ailleurs, vous pouvez profiter de ce moment pour gagner leur confiance et expliquer brièvement ce que vous faites en tant que syndic bénévole.

Par ailleurs, il se peut également que vous deviez traiter des tâches techniques liées à la gestion des travaux et des impayés. Si vous le souhaitez, vous pouvez solliciter l’aide du conseil de gérance, si vous n’utilisez pas de logiciel de gestion. À noter toutefois que même si vous utilisez une application de ce genre, le conseil de copropriété est souvent une bonne idée pour se séparer les tâches. Non seulement cette pratique vous fera gagner du temps, mais cela vous permettra d’apprendre à connaitre vos voisins et rendra la chose plus conviviale.

Bon à savoir

Vous avez engagé des frais durant l’exercice de vos fonctions en tant que syndic bénévole ? Ces dépenses sont réparties à la hauteur de la quote-part des parties communes de tous les copropriétaires, afférente à chaque partie privative.

Gestion de syndic bénévole : des missions avantageuses... mais chronophages

En tenant compte des coûts liés aux syndics professionnels, vous pouvez facilement remarquer qu’opter pour un syndic bénévole est bien plus avantageux. Cela est surtout vrai pour les petites copropriétés. En effet, cette pratique est une source d’économies importantes sur les différentes charges de copropriété.

Mais, ce n’est pas tout ! Jeter votre dévolu sur un syndic bénévole offre encore plus d’avantages :

  • Cela vous motive un peu plus dans la gestion de la copropriété, car en tant que syndic bénévole, vous pouvez défendre vos intérêts et ceux de la copropriété ;
  • Cela favorise la convivialité au sein des copropriétaires ;
  • Et comme vous êtes déjà sur place, cela vous aide à mieux communiquer avec les copropriétaires et à apporter plus de transparence sur vos actions.

Attention cependant à bien garder à l’esprit que devenir syndic bénévole peut également être chronophage. Cela se ressent notamment lorsque vous avez beaucoup de personnel à gérer ou lorsque la copropriété doit gérer des dossiers complexes comme de lourds impayés.

Syndic Yourself : LA solution qui vous aidera à mieux gérer votre syndic bénévole en Belgique

Vous voulez être le héros de votre copropriété en devenant syndic bénévole sans que cela ne vous prenne beaucoup de temps ? Syndic Yourself est la solution idéale qui vous aidera à assurer la gestion de votre copropriété.

Notre mission ? Donner la possibilité à chacun de bien gérer sa copropriété, et ce de manière efficace, ludique et simple. Et tout cela, grâce à une plateforme spécialement adaptée aux syndics bénévoles et un accompagnement sur mesure et complet par nos experts passionnés.

Demandez votre offre gratuite !

  1. Un expert prend contact avec vous dans la journée (entre 9h et 18h)
  2. Il vous présente notre solution, en fonction de vos besoins
  3. Il vous remet une offre personnalisée